C'est mi-août mais j'ai commencé à travailler tranquillement début juillet. En juillet je n'ai pas travaillé plus de quatre heures par jour pour ne pas m'épuiser et en août j'ai augmenté la cadence, résultat : j'ai pu revoir toute la chimie générale et la chimie orga et faire beaucoup d'exos sur les premières leçons de physique.

Mon stage de pré-rentrée est le 18 août, je le fais au tutorat. D'ailleurs cette année je vais suivre le tutorat et j'ai juste pris la physique à la prépa. La prépa m'a pris beaucoup de temps l'année dernière et puis je veux être autonome, pouvoir réviser ce que je veux quand je veux.

Donc oui j'ai juste pris la physique à la prépa, ah sacrée physique que je déteste de tout mon coeur. J'ai vraiment, mais alors vraiment essayé d'apprécier la physique mais je n'y arrive pas, peut-être que j'aurai une révélation cette année...

A part ça, je me suis fait un programme avec les cours que je dois voir jusqu'à novembre, comme ça je saurai quel cours il faut que je vois et revois et à quelle semaine.

En doublant, notre avantage est qu'on peut prendre de l'avance, on sait à quoi s'attendre, sur quel cours mettre l'accent, on connaît nos lacunes et nos points forts. Pourtant, il ne faut pas se reposer sur nos lauriers parce que derrière il y a des petits génis primants.

Bon, à me lire on pourrait croire que tout est un long fleuve tranquille mais c'est faux, on a un stress supplémentaire que les primants n'ont pas... et vous savez de quoi je parle...mais il ne faut pas y penser.

L'année dernière j'avais fait des impasses en chimie, ça me contrarie mais bon je vais encore plus bosser ces choses-là et j'espère que ça ira. ( En fait j'espère que l'enzymo n'aura plus de secret pour moi....)

Il y a quelques jours...non...hier, j'ai lu par hasard sur un article qu'on serait plus de 3000 cette année en PACES, c'est sûrement vrai, et j'ai eu un gros coup de pression. L'année dernière on était 2600, il y a deux and ils étaient 2300... C'est à se demander si en 2020 ils ne seront pas 4000 ! En même temps dans notre fac ils ne forcent plus les gens tres mal classés au premier semestre à se réorienter donc l'augmentation du nombre de personnes en PACES est compréhensible... Mais je la veux moi cette année ! Et ce n'est pas le nombre augmentant de personnes qui va m'aider... Ca va faire "plus de concurrents" ... et au fait vont-ils se décider à augmenter les numerus clausus ? enfin bref ! On devient tous un peu fous, paranos... enfin certains, et peut-être moi aussi...non... assurément.

Après avoir passé un an en PACES, on en sort pas indemne...

On veut se dire : bien qu'il faille surpasser les autres, il faut surtout SE surpasser. Ne pas compter sur l'échec de quelqu'un mais sur notre propre réussite...mouais, d'accord, on va essayer de penser comme ça hein ?

Mais La PACES est horrible, elle NOUS rend horribles. C'est vrai, on perd en humanité à vouloir être plus fort que tout le monde , à espérer qu'un tel dégringole du classement pour qu'on puisse gagner des places. On se met à vouloir du mal à des gens... (paradoxalement on veut travailler dans un métier de la santé) ...à des gens qu'on ne connaît même pas, qu'on a jamais vus, et tout ça sous prétexte qu'eux aussi veulent se battre pour exercer le métier de leurs rêves.

Alors oui, peut-être qu'on deviendra odieux, peut-être qu'on deviendra des robots formatés ou des êtres insensibles, sans une once de pitié...

Et je me dis : "allez, c'est juste pour cette année et ensuite on retrouvera notre part d'humanité."

A suivre...